Actualités

CREDIT IMMOBILIER : LES TAUX D'APPORT PERSONNEL N'ONT JAMAIS ETE AUSSI BAS !

12/11/2019

Emprunter sans un apport personnel élevé, c'est possible ? Oui ! En septembre 2019, les taux d'apport personnel se sont établis à 14% en moyenne, soit un niveau tout à fait exceptionnel... Désormais, les ménages peuvent obtenir un crédit immobilier plus facilement pour financer leur projet d'achat.

 

L'achat personnel n'a jamais été aussi bas depuis les années 70 !

 

Si le fait d'avoir un apport personnel conséquent peut jouer en votre faveur pour obtenir un crédit immobilier, il est aujourd'hui toutefois possible d'emprunter sans avoir nécessairement un taux d'apport personnel élevé. D'après les dernières informations de l'Observatoire Crédit Logement, les taux d'apport personnel n'ont jamais été aussi bas depuis les années 70 ! Depuis le début de l'année 2019, le taux moyen observé s'établit ainsi à 14,3%. Mais si ce taux d'apport reste au plus bas sur le marché du neuf ( 14% récemment), il remonte maintenant très légèrement sur le marché de l'ancien ( 16% dernièrement contre 15% au printemps dernier). Quoi qu'il en soit, les taux d'apport personnel ne pèsent clairement plus sur la solvabilité de la demande des ménages, dont l'indicateur s'est ressaisi au 3ème trimestre 2019.


Obtenir un crédit immobilier n'a jamais été aussi facile !

 

En septembre 2019, les taux de crédit immobilier se sont établis à 1,18%, soit l'un des taux les plus bas enregistrés ! Depuis plusieurs mois, les taux de crédits immobiliers battent des records, cet été, ils ont même été 5 fois moins élevés qu'au début des années 2000 et 12 fois moins élevés qu'à la fin des années 80...En contrepartie, la durée des emprunts s'allonge et s'établit à un niveau exceptionnel : 229 mois en moyenne ( stable depuis le printemps dernier après plusieurs années de hausse ). Et cette situation inédite favorise davantage les ménages les plus jeunes et les ménages aux revenus peu élevés, qui y voient là l'occasion rêvée d'accéder à la propriété. Ainsi sur le marché de l'ancien, la part des moins de 35 ans s'est retrouvé à ses niveaux élevés des années 2010-2011, et représente aujourd'hui plus de 47% des emprunteurs. En parallèle, si l'on se penche sur les revenus des ménages, il est à noter que la part des accédants disposant d'un revenu inférieur à 3 smic représente aujourd'hui près de 40% des emprunteurs. Sur le marché du neuf, les chiffres sont d'autant plus significatifs : les moins de 35 ans représentent plus de 50% des emprunteurs et les ménages disposant d'un revenu équivalent à moins de 3 smic représentent plus de 40% d'entre eux...

 

Quelle est la réelle capacité des ménages à acheter ?

 

Avec une demande de taux d'apport personnel moins exigeante, et des taux de crédit immobilier particulièrement bas, l'accès au crédit n'a jamais été aussi facile. Pourtant, dans 41% des villes de plus de 100 000 habitants, la capacité des ménages à acheter baisse légèrement dans 15% des villes et se réduit nettement dans 26% des villes. Depuis 2015, la surface achetable s'est ainsi réduite de façon sensible à Bordeaux (-12m2), Nîmes (-8m2), Brest (-7m2), Paris ( -6m2) et Nantes (-6m2), et légèrement à Rennes (-5m2), Metz (-5m2), Toulouse ( -5m2), Angers ( -4m2), Le Mans ( -3m2), Strasbourg (-3m2), Caen ( -2m2), Lyon ( -2m2) ou Lille (-1m2). Dans la plupart de ces villes, l'évolution des prix de l'immobilier a largement contribué à cette situation.

 

Source : Seloger. 20.10.2019


Revenir à la liste des actualités