Actualités

RENEGOCIER SON CREDIT IMMOBILIER : C'EST LE MOMENT MAIS QUI PEUT Y PRETENDRE ? QUELS GAINS ENVISAGER ?

27/08/2019

 

Les Banques et les courtiers voient se multiplier sur leurs bureaux les dossiers d'emprunteurs décidés à renégocier leur prêt immobilier. Vous avez peut-être le profil pour revoir votre situation et espérer de belles économies.

 

C'est la surprise pour l'ensemble des courtiers en crédit immobilier. La vague des renégociations des prêts refait surface depuis le mois de juin 2019 : " Près 25% de nos dossiers sont dédiés à la renégociation alors qu'en début d'année, nous tablions sur 12% " s'étonne Ulrich Maurel, porte-parole du courtier en crédit immobilier Empruntis. Un regain d'intérêt dû à la baisse constante des taux de crédit immobilier aujourd'hui estimés à 1,20% en juillet 2019, hors frais d'assurances, toutes durées confondues, selon l'observatoire Crédit Logement CSA. " On s'attend à une fin d'année dynamique sur les renégociations ", anticipe Maêl Bernier, porte-parole de Meilleurtaux où ces dossiers représentent déjà 30% des clients.

 

Les gagnants de la nouvelle vague

 

Les emprunteurs cherchent soit à baisser le montant de leur mensualité soit à réduire leur durée d'emprunt : " Aujourd'hui, tous ceux qui ont un écart de 0,7 point à 1 point entre leur taux initial et les taux pratiqués sont gagnant et renégocient. Ils réalisent des économies de 5 000€ à 10 000€ minimum sur le montant de leur prêt ", constate Sandrine Allonier, porte-parole pour le courtier Vousfinancer. " Les seules conditions pour eux sont d'avoir remboursé le premier tiers de leur crédit et de devoir au moins 70 000€ à 100 000€ à la Banque. Autant dire que presque tous les emprunteurs dont les taux avoisinent les 2% et qui ont emprunté entre 2015 et 2017 sont concernés", ajoute-t-elle.

 

 Plus le crédit est ancien et les sommes empruntées importantes, et plus les gains sont considérables : " Prenons l'exemple d'un couple avec enfant qui emprunte 635 000€ pour acheter un appartement à Paris sur 25 ans en 2015 à un taux de 2,95% Hors assurances, le montant de leur mensualité est de 2 995€. En renégociant maintenant, si l'on retire les pénalités, ils parviennent tout de même à profiter d'un nouveau taux à 1,20% sur 20 ans hors assurance. La nouvelle mensualité est alors de 2 759 € et ils gagnent 1 an et 4 mois sur le remboursement de leur prêt. Au total, les gains sur le coup du crédit pour ce foyer sont estimés à 105 617 € ", Indique Maël Bernier.

 

Des emprunts difficiles à renégocier

 

Tous les emprunteurs ne sont pas concernés par la renégociation. Ceux qui profitent d'un prêt à taux zéro n'ont par exemple aucun intérêt à opter pour cette stratégie. Même constat pour les clients ayant connu un problème de santé en début de remboursement. S'ils procèdent à un rachat de crédit, le surcoût de l'assurance emprunteur nuirait à l'opération. Sans oublier les frais propres au rachat du prêt comme les frais de garantie du nouveau prêt (entre 1 000€ et 3 000€), les frais dossiers ( environ de 500€) et les frais de courtage, le cas échéant (entre 0 sur internet et 2 000€ en agence physique).

 

De plus, les banques sont peu disposées à la renégociation ou au rachat du prêt. Comptez un minimum de 4 mois avant que les dossiers ne soient traités. " Les établissements bancaires croulent sous les dossiers d'acquisition. Les renégociations passent après, et encore...ceux qui feront la différence sont les profils simples et intéressants. Des ménages en couple, qui perçoivent 70 000 € à deux, en CDI et disposent d'une capacité d'épargne. Sur ce dernier point, les banques vont privilégier les boursicoteurs aux épargnants qui placent tout sur le livret A ou une assurance vie ", précise Ulrich Maurel. " Les établissements se battront tout de même pour conserver un client aux revenus importants ", contrebalance Estelle Laurent, responsable de la communication du courtier Crédixia. " Les taux étant déjà très bas, elles savent que ceux qui achètent ou renégocient aujourd'hui ne partiront pas demain pour de meilleures offres car cela semble difficile à imaginer", ajoute-t-elle. La course à la renégociation est lancée….

 

 

Source : mieuxvivre-votre argent. 06.08.2019

 


Revenir à la liste des actualités