Actualités

IMMOBILIER : ACHETER CET ETE, LE BON PLAN

23/07/2019

Comme de nombreux secteurs, l'activité immobilière varie en fonction des saisons. Choix, négociation, délais ne sont pas des facteurs immuables tout au long de l'année. L'été est d'ailleurs la saison des achats immobiliers " coup de cœur". Mener à bien son projet d'acquisition estival est le gage d'un emménagement avant la fin de l'année.

 

Plus de choix mais…

 

Si l'offre est abondante au printemps, c'est parce que le mois d'avril marque surtout le début des recherches des familles. En tenant compte du délai de transaction, en achetant au printemps, ils peuvent déménager pendant l'été pour permettre à leurs enfants de suivre la rentrée scolaire dans leur nouvelle école. Les vendeurs profitent aussi du retour des beaux jours qui met en valeur la luminosité d'un logement ou la beauté d'un jardin.

 

C'est donc entre avril et juin que se retrouvent un maximum de biens sur le marché. Plus de choix donc, mais aussi nettement plus de concurrence et des marges de négociations réduites. Durant la période estivale, l'activité du marché immobilier retombe après avoir considérablement augmenté de mars à juin. En effet, la plupart des ventes estivales font en réalité suite à des compromis datant du printemps. Ce ralentissement des ventes marqué en juillet et août peut permettre d'obtenir une " ristourne" sur des biens qui auraient été proposés à des prix plus importants quelques mois plus tôt. D'autant qu'il va rester encore beaucoup de logements sur le marché, avec des agents immobiliers plus disponibles lors des visites.

 

… des délais qui s'allongent

 

Il faut compter environ 3 mois entre la signature du compromis de vente et la signature de l'acte authentique chez le notaire. Le temps aussi de trouver un financement et de lever la condition suspensive d'obtention de prêt. En été, cette période passe généralement de 45 à 60 jours, voire plus. Les délais de traitement des demandes de prêt immobiliers s'allongent en conséquence au sein des banques et des organismes de caution. Comme tout un chacun, les notaires partent également en vacances et leurs études tournent aussi au ralenti.

 

D'où l'importance de porter une attention maximale à la constitution de son dossier et de n'oublier aucune pièce justificative. Actuellement, la possibilité d'obtenir des financements à taux bas attire les investisseurs et augmente significativement le nombre de dossiers à traiter. Eviter les découverts bancaires, solliciter un courtier en crédit pour obtenir le meilleur taux et un accord de principe permettent de mettre toutes les chances de son côté.

 

Les taux estivaux, quelle aubaine,

 

Les futurs propriétaires qui souhaitent boucler une acquisition cet été bénéficient de conditions d'emprunt exceptionnelles. La combinaison d'une concurrence forte entre les banques et de la politique très accommodante de la Banque Centrale Européenne produit des taux immobiliers toujours plus bas. La moyenne de 1,29% constatée en mai par l'Observatoire Crédit Logement/CSA, toutes durées confondues est en cours d'être revue à la baisse. Les taux moyens constatés par acecredit.fr s'établissent à 0,85% sur 10 ans, 1,10 sur 15 ans, 1,25% sur 20 ans et 1,45% sur 25 ans en ce début juillet (hors assurance).

 

Source : acecredit.fr - 20.07.2019  

 

 


Revenir à la liste des actualités